Emmener son vélo dans le train, ce n'est pas gagné…

Je suis très motivé à rallier la Suède, où vit ma sœur, à vélo cet été, mais je souhaite traverser l’Allemagne en train pour gagner un peu de temps. Je parle donc ici d’une pratique “touristique” et non du trajet pendulaire quotidien, pour lequel on peut raisonnablement envisager de disposer de deux vélos, un à la gare de départ, l’autre à l’arrivée, pour peu que le stationnement soit facile d’accès et confortable.

Mais pour les vacances, c’est peu dire qu’il est très compliqué de réserver une place dans un train international, de nuit en l’occurrence (le Nightjet des Chemins de fer autrichiens, ÖBB), en emmenant son vélo.

  • Sur le site internet, les informations sont en l’espèce très lacunaires et j’ai dû interpeller les ÖBB sur Twitter pour qu’ils me répondent (très rapidement et de manière claire en l’occurrence) que le train en question ne partant pas d’Autriche, cette réservation n’était pas possible sur leur site. On peut pour les personnes, mais pas les vélos, c’est assez subtil…
  • Je devais m’adresser à la compagnie exploitant la ligne, la Deutsche Bahn (DB). Après quelques recherches sur le site de cette dernière, il s’avère que les réservations de vélos ne sont pas possibles sur les lignes internationales. Vous réservez pour vous, tout fonctionne, ajoutez un vélo et paf, plus rien n’est possible.
  • J’ai bien essayé de “feinter” en indiquant une gare allemande comme gare de départ. Là, c’était possible, mais toutes les places “vélo” étaient occupées, trois mois à l’avance, un lundi soir. Un peu louche…

De guerre lasse, je me suis rendu au guichet des CFF à Sion où une très aimable employée a réussi, non sans mal, à faire le nécessaire.

En résumé:

  • Ce train de nuit comprend une partie avec des wagons couchettes et une autre avec des wagons “places assises”.
  • Seule cette partie peut transporter des vélos et, subtilité supplémentaire, la partie “couchette” et la partie “place assises” répondent à deux numéros de train différents, même s’il s’agit du même train.
  • Résultat: impossible à réserver depuis chez si vous ne le savez pas. Et même en le sachant, je ne suis pas certain de vouloir essayer, des fois que ces deux trains “différents n’iraient finalement pas au même endroit…

Bref, c’est beaucoup plus compliqué que l’avion. Avec ce dernier, il faut certes emballer son vélo, mais même ce genre de bagage n’est pas accepté dans tous les trains. Bref, il y a encore du boulot. Et là, je ne vous parle que d’un seul train. Je vous passe le retour en Suisse avec cinq ou six changements, les détails à vérifier et les réservations à faire le cas échéant, quand il est possible d’emmener son vélo… J’ai abdiqué, je rentre en avion.

Les prix:

Aller

  • Saxon-Bâle avec ½ tarif: 48.- CHF
  • Carte journalière vélo: 14.-
  • Bâle-Hambourg en couchette: 105.-
  • Bâle-Hambourg, place vélo: 20.-
  • Total: 187.-

Retour

  • Stockholm-Genève en avion: 45.- €
  • Transport vélo: 52.- €
  • Genève-Aéroport-Saxon avec ½ tarif: 24.- CHF
  • Carte journalière vélo: 14.-
  • Total: 135.-

Reste à voir à combien j’estime le privilège de pouvoir pédaler de Hambourg à Uppsala… Peu importe, je me réjouis!


Aussi sur Micro.Blog
Joakim Faiss @jokef