“Sur le chemin de l’école, les petits Contheysans peuvent traverser la «grande route» sans peur”

Lu dans Le Nouvelliste.

Tout un travail de sécurisation est alors effectué dans le secteur. La commune élague des arbres pour une meilleure visibilité, pose une barrière sur un trottoir et l’arborise, peint des pieds colorés au sol et pose des panneaux pour marquer le trajet. Des patrouilleuses et des coaches – toutes des mamans d’élèves – sont formées par la police municipale et engagées pour aider les enfants à traverser.

Pour la modique somme de 42’000 francs, auxquels il faut ajouter le salaire des patrouilleurs, pour faire respecter des passages piétons aux automobilistes. C’est dingue.

Source (réservé aux abonnés): Sur le chemin de l’école, les petits Contheysans…

Laisser un commentaire

Catégories