Freinage d’urgence

C’est ici que j’ai dû faire un freinage d’urgence vendredi soir 27 septembre vers 17h30 alors qu’un automobiliste m’a coupé la route. J’arrivais depuis le haut et n’ai pas été aidé par le revêtement tout pourri parsemé de gravier. Collision, sans mal. Ici, il y a vraiment un truc à (re)faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *