30 km/h en ville? Ça fonctionne.

En réduisant la vitesse maximale à 30 km/h Helsinki a réduit le nombre de morts sur la route à… zéro.

Helsinki hat die Zahl der Verkehrstoten auf null reduziert, eine der Maßnahmen war ein allgemeines Tempolimit von 30 km/h.

Pour ceux qui ne veulent pas d’une telle mesure « liberticide », le nombre acceptable de mort, c’est combien?

Source: Matthew Baldwin im Interview: Tempo runter! – Politik – SZ.de

Les importateurs automobiles veulent faire sauter leurs amendes pour cause de COVID

«L’association de recettes insuffisantes et d’amendes imminentes s’avère toxique.»

Le bon moyen pour éviter des amendes c’est de respecter lois et règlements.

Article original: 20.3710 | Recettes insuffisantes et sanctions imminentes (“amendes”). Une association toxique pour l’industrie de l’automobile, qui emploie près de 86 000 travailleurs. | Objet | Le Parlement suisse

Sur le même sujet

Pas de nouveau report des objectifs pour les véhicules neufs – ATE Association transports et environnement

«Ces dernières années, au lieu de s’efforcer de baisser les émissions de CO2 des nouvelles voitures, les importateurs automobiles ont vendu des véhicules toujours plus gros et lourds, à émissions de CO2 toujours plus élevées. Et voilà que la branche prend prétexte de la pandémie de Covid-19 pour demander au Conseil fédéral d’abandonner les sanctions.»

Article original: Pas de nouveau report des objectifs pour les véhicules neufs – ATE Association transports et environnement

“Sur le chemin de l’école, les petits Contheysans peuvent traverser la «grande route» sans peur”

Lu dans Le Nouvelliste.

Tout un travail de sécurisation est alors effectué dans le secteur. La commune élague des arbres pour une meilleure visibilité, pose une barrière sur un trottoir et l’arborise, peint des pieds colorés au sol et pose des panneaux pour marquer le trajet. Des patrouilleuses et des coaches – toutes des mamans d’élèves – sont formées par la police municipale et engagées pour aider les enfants à traverser.

Pour la modique somme de 42’000 francs, auxquels il faut ajouter le salaire des patrouilleurs, pour faire respecter des passages piétons aux automobilistes. C’est dingue.

Source (réservé aux abonnés): Sur le chemin de l’école, les petits Contheysans…