Les transports motorisés engendrent des coûts de près de 90 milliards par année

Le Nouvelliste:

Après prise en compte de tous les transferts, comme l’impôt sur les huiles minérales et l’impôt cantonal sur les véhicules à moteur, ils ont été pris en charge à hauteur de 85% par les usagers eux-mêmes. La collectivité a payé les 15% restants qui représentent des coûts externes liés à des accidents, à l’environnement et à la santé.

Quand je roule à vélo, je sponsorise les automobilistes.

Qui pourraient dire merci, je trouve.

Source: Les transports motorisés engendrent des coûts de près de 90 milliards par année

1er semestre 2019 : moins de morts et de blessés graves sur les routes

1er semestre 2019 : moins de morts et de blessés graves sur les routes:

Pour améliorer la sécurité routière, l’OFROU réfléchit à diverses mesures, parmi lesquelles l’introduction de l’allumage obligatoire des phares et de l’obligation d’installer un tachymètre sur les vélos électriques rapides.

C’est vrai que depuis qu’il a des tachymètres sur les autos, cela va beaucoup mieux.

On en met sur les piétons aussi?

Au cours du premier semestre de cette année, 17 piétons ont perdu la vie dans un accident de la route, soit 2 de plus que l’année précédente, sur la même période. 7 d’entre eux ont été tués sur un passage pour piétons. Le nombre de piétons grièvement blessés a par contre diminué, passant de 243 à 231. Pour 98 d’entre eux, l’accident est survenu sur un passage pour piétons (2018 : 116).

Deux semaines de congé paternité…

Dans Le Temps:

« un congé d’un an ne placerait la Suisse qu’au milieu du peloton des pays de l’OCDE», a assuré l’Argovienne. Mais voilà: cette mesure coûterait entre 2,5 milliards pour les 38 semaines et 3,8 milliards pour les 52 semaines, des chiffres qui effraient le PLR et l’UDC.

Six milliards pour 26 avions, ça fait moins peur, hein?

Article original: Congé paternité: le Conseil national opte pour les deux semaines – Le Temps