A Fully, le roi c’est Ubu

Pour aller faire mes course à vélo, à 1 km de chez moi, j’ai le choix entre un chemin agricole et une route cantonale très fréquentée. C’est ce que je croyais, car en fait je n’ai pas le choix et mes enfants non plus.

Un chemin agricole, tranquille, peu fréquenté. Interdit aux vélos.

La signalisation m’interdit en effet le chemin agricole. Cela m’a été confirmé par la police communale qui a dû consulter (!) la Commission cantonale de signalisation routière pour me répondre. Dont acte.

Les cyclistes sont donc priés de passer par là, au milieu des bagnolesà 60 km/h (minimum, car c’est la limitation qui est à 60 km/h…)

Mais le premier qui me dit d’aller rouler sur les berges du Rhône plutôt que de ralentir le trafic sur la cantonale, je l’astique, parce que d’autres panneaux identiques m’interdisent de rejoindre les berges depuis chez moi.

Affaire à suivre. De près.